TRANS LUCID // Iris GARAGNOUX & Maria ESTABANELL

EXPOSITION // 9 juin au 18 juin 11h -19h
INAUGURATION // jeudi 9 juin 18h – 21h

Avec la participation de Xuan LIU
Commissariat : Alexis SARFATI

 » La Galerie du Crous a le plaisir de présenter Trans Lucid, une exposition de nouvelles œuvres d’Iris Garagnoux et de Maria Estabanell, qui étudient la façon dont le corps humain manifeste des états de conscience altérés. Jouant et inversant la relation corps- esprit, les deux artistes mettent en lumière les territoires d’expériences hors du corps.
Avec sa série Flesh, Maria Estabanell tourne son regard vers la façon dont les athlètes repoussent leurs limites physiques pour atteindre le gain musculaire. Travaillant avec une athlète brésilienne de crossfit, elle capture son corps sculpté sur une toile de fond sombre, l’isolant de son environnement et nous invitant à entrer dans sa psyché. Recréant des poses à mi-chemin entre l’exercice et l’état de transe, elle regarde le sport comme un moyen de repousser les limites physiques et mentales.
Comme dans sa précédente série des Untitled landscapes, la manière dont elle photographie le corps est délibérément sculpturale, les contrastes marqués accentuant les muscles de ce colosse grec des temps modernes.
Tel un spartiate se préparant au combat, l’athlète atteint un état de concentration intense, mécanisme psychologique clé de l’induction de la transe. L’artiste photographie le corps dans son studio en évitant tout stimulus extérieur pour renforcer cette concentration mentale. Les poses adoptées deviennent les mouvements d’une danse rituelle destinée à lui insuffler la force nécessaire pour pousser le corps plus loin.
Iris Garagnoux explore à son tour la transe cognitive auto-induite en s’appuyant sur sa propre expérience. Elle crée un répertoire de formes à partir de gestes instinctifs, à la manière des ‘transeurs’, et s’inspire des témoignages de leurs états mentaux.

Ses installations multimédias et ses peintures deviennent des vaisseaux pour ces expériences mentales. Elles évoquent un sentiment de lâcher prise, un relâchement et une liberté si souvent boudés par la société, mais typiques des rituels chamaniques qui engendrent ces expériences avec notre inconscient.
La fluidité est un thème constant dans le travail de l’artiste, qui cherche à capter une énergie physique et à la matérialiser sous forme organique. Garagnoux se concentre sur l’humain circulant entre les échelles microscopiques et macroscopiques. Ses peintures deviennent des membranes, des portes diaphanes qui explorent une réalité intérieure inexploitée.
Dans l’exposition, son travail est accompagné par les sons de l’artiste de performance Xuan Liu, qui amplifient les énergies corporelles émanant des collages textiles. Les sons guident le spectateur vers et depuis ses œuvres multimédias, une invitation à entrer dans une transe qui lui est propre. La navigation entre les panneaux de peinture plonge davantage le spectateur dans l’œuvre, augmentant l’expérience passive de la présentation traditionnelle des peintures sur les murs.
Avec Trans Lucid, les artistes cherchent à déballer et à élucider le voyage intérieur vécu dans des états de conscience altérée pour se reconnecter avec les instincts profonds de la nature humaine canalisés par l’inconscient.
L’artiste espagnole Maria Estabanell a obtenu une licence en cinéma à Barcelone et une maîtrise en beaux-arts au Chelsea College of Arts de Londres en 2019. Le travail de l’artiste se concentre sur le corps nu en mouvement, vu à travers le prisme de son intérêt pour la danse contemporaine et la gymnastique. Sculptant le corps à travers la photographie et la vidéo, elle crée des métonymies le présentant comme la somme de ses parties.
Diplômée de l’Institut Supérieur des Arts de Toulouse (ISDAT) et du Chelsea College of Art, Iris Garagnoux cherche à capter une énergie physique et à la matérialiser en formes, couleurs et situations. Utilisant la peinture sur toile comme point de départ, elle transcrit le résultat en fragments sculpturaux ou performatifs. S’inscrivant dans la pratique de la nouvelle sculpture, l’œuvre d’Iris Garagnoux poursuit les explorations anti-formes d’artistes tels que Robert Morris. »

Alexis Sarfati

Paru en premier sur Cnap.fr, retrouvez l’agenda du CNAP




Leave a Reply

Your email address will not be published.


Comment


Name

Email

Url