EN ATTENDANT BALTHAZAR // Max COULON

EXPOSITION // 26 mai au 4 juin 11h -19h
INAUGURATION // vendredi 27 mai 18h – 21h

En attendant Balthazar et juste avant l’explosion, la maison est partie. Les Consoeur de Babayaga à cheval sur le temps qui manque, et ce vieux chat éternel qui dispense des cours d’initiation à la philosophie. On a croisé un designer avec un taudiste, fait léger avec du lourd, remplis des tuyaux, des grenouillères, des boîtes, des bottes, des animaux sauteurs, des bacs à sable et des chaussettes. « Moi les démons certains je leur fais pas trop confiance, je préfère les démons incertains, ceux qui ne peuvent pas s’installer définitivement en nous. » C’est qui sangoku ? C’est qui végéta ? et il est où Balthazar ?

« Les sculptures figuratives de Max Coulon puisent dans un répertoire d’objets trouvés, de formes ludiques et de conventions architecturales. Ses techniques de sampling croisent des opérations contradictoires, des réparations d’objets ruinés et de malmenages d’archétypes ornementaux.
Il met à l’épreuve des modèles architectoniques, classiques et modernes, qu’il rejoue par des gestes intuitifs à la fois dans et à l’écart de l’académie. Les logiques de la sculpture canonique, dictant son équilibre, son calibrage et sa symétrie, sont fragilisées pour mieux être soulignées.
[…]Générant leur propre proportion, Max Coulon convoque un réel à l’échelle de ses sculptures anthropomorphes. Ce monde de jouets, pastichant celui des adultes – de ses personnages cocasses ou morbides, en passant par le CRS, l’alcoolique et le propriétaire – caricature dans un même élan leurs fictions et leurs systèmes d’autorités. « 

Lila Torquéo

Paru en premier sur Cnap.fr, retrouvez l’agenda du CNAP




Leave a Reply

Your email address will not be published.


Comment


Name

Email

Url