Soutenance de Thèse de Marion Turuani

Université Jean Monnet de Saint-Etienne, Campus Manufacture, amphithéâtre L219, bâtiment « Centre des savoirs pour l’innovation »

11 rue Dr. Rémy Annino, 42000 Saint Etienne

Résoudre les perturbations des systèmes isotopiques U-Th-Pb à l’échelle nanométrique dans des monazites de contexte de ultra-hautes températures (Antarctique, Madagascar, Inde)

Résumé de la thèse :

Cette thèse s’intéresse aux comportements du minéral monazite (LREEPO4) qui est utilisé en géosciences pour la datation des évènements planétaires. Ce minéral intègre de l’U et Th dans son réseau cristallin qui au cours du temps se désintègrent en Pb par décroissance radioactive. En mesurant les compositions isotopiques en U, Th et Pb dans la monazite, il est possible de calculer l’âge de cristallisation du minéral et d’en déduire celui de la roche ou des évènements géologiques l’ayant affecté. Toutefois, il est fréquent d’observer des perturbations dans le signal isotopique, entrainant le calcul d’âges sans signification géologique. Pour expliquer ces perturbations, il est important d’améliorer nos connaissances sur ce minéral en prenant pour cas d’étude des monazites précambriennes qui proviennent du complexe du Napier (Antarctique), de l’unité d’Andriamena (Madagascar) et de la Kerala Khondalite Belt (Inde) et dont le signal U–Th–Pb est perturbé donnant un panel de dates qui s’étale entre deux âges. Afin de comprendre l’origine de ces perturbations, il est nécessaire de descendre à l’échelle nanométrique en couplant deux techniques analytiques; la sonde atomique tomographique (SAT) qui permet l’acquisition d’information isotopique à l’échelle atomique et le microscope électronique en transmission (MET) qui permet d’accéder à l’information nano-structurale. Cette caractérisation nanométrique des monazites révèle que les perturbations observées dans le signal isotopique sont dues à la présence de nano-phases de Pb dans les cristaux de monazite formées par un processus de dissolution-précipitation. Ces résultats permettent d’interpréter d’une nouvelle façon les perturbations des systèmes isotopiques U–Th–Pb dans la monazite.

4fb79ad7 fd92 479a 9deb 454046adfd29 Soutenance de Thèse de Marion Turuani

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0012821X22002035?dgcid=author

https://www.insu.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/perturbation-des-ages-u-th-pb-par-retention-partielle-du-pb-dans-des-nanocristaux

Localisation

Article paru en premier sur Univ-st-etienne.fr, retrouvez toutes les infos sur le site Univ-st-etienne.fr




Leave a Reply

Your email address will not be published.


Comment


Name

Email

Url