La condition humaine comme travail de perception

pDevetteOk La condition humaine comme travail de perception

Cette communication a été enregistrée dans le cadre du colloque intitulé « Simone Weil – Réception et transposition » qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 1er au 8 août 2017, sous la direction de Robert CHENAVIER et Thomas PAVEL.

Présentation de l’intervenante

Pascale Devette est doctorante en cotutelle à l’École d’études politiques de l’Université d’Ottawa (Canada) et en philosophie politique à l’Université Paris Diderot. Sa thèse (« L’humanisme pluriel et la relation tragique du singulier à l’universel: dialogue entre Albert Camus, Simone Weil et Hannah Arendt ») interroge la tension entre l’universalité de la dignité humaine et la pluralité des êtres humains et des cultures.

Résumé de la communication

« Nous sommes à une époque tout à fait sans précédent, et dans la situation présente l’universalité, qui pouvait autrefois être implicite, doit être maintenant pleinement explicite. Elle doit imprégner le langage et toute la manière d’être » (1). La pensée de Simone Weil pose les bases d’un nouvel humanisme, conjuguant de manière plurielle la sagesse hindou, le message chrétien et la lucidité grecque avec les exigences d’un monde technocratisé et impérialiste. Nous transposerons les réflexions weilliennes concernant la notion d’universalité afin d’analyser les diverses problématiques actuelles entourant le « choc des identités ». Face à une montée des revendications particularistes violentes et exclusivistes, comment penser ensemble l’universalité de l’humanité et la diversité du monde? Comme le dit Weil, « des obligations identiques lient tous les êtres humains, bien qu’elles correspondent à des actes différents selon les situations » (2). Si la diversité entre les religions et les nations peut mener à des conflits, elle demeure un principe différencié de l’universel que nous tenterons de cerner dans cette présentation.
(1) Simone Weil, Attente de Dieu, Paris, Fayard, 1977, p. 81.
(2) Simone Weil, « L’Enracinement », in Œuvres, Paris, Quarto Gallimard, 1999, pp. 1028.

Conférence proposée par Canal U, plus d’info sur le site de Canal U




Leave a Reply

Your email address will not be published.


Comment


Name

Email

Url