GÉRARD FABRE

La sculpture soutient avec l’écriture qu’il est difficile d’amener sourire et bonne humeur chez celui qui la regarde. Gérard Fabre a choisi, il y a longtemps et avec le plus grand sérieux, cette voie du bonheur. Nous avons appris à approcher sa souriante fantaisie, sa  causticité délicate à l’image des créatures à la géométrie toute aussi rigoureuse que généreuse inventivité.

Pour revenir à la comparaison initiale avec l’écriture, je vais aire une pirouette : c’est un très bon livre, pas emmerdant du tout du genre de ceux que vos amis  emportent et ne vous ramènent jamais.

Bernard Plasse

Paru en premier sur Cnap.fr, retrouvez l’agenda du CNAP




Leave a Reply

Your email address will not be published.


Comment


Name

Email

Url