LE MILIEU INTERSTELLAIRE DE LA VOIE LACTÉE : L’APPORT DE GAIA

L’exceptionnelle mission Gaia a des retombées dans de nombreux domaines. L’une d’elles est la cartographie des nuages interstellaires dans notre galaxie. Pour chaque étoile, en combinant sa distance, sa brillance et sa couleur, il est possible de mesurer les effets de rougissement et d’extinction qu’ont eu sur la lumière émise par l’étoile l’ensemble des grains de poussières rencontrés sur son trajet entre elle et le Soleil. Ces poussières étant étroitement associées aux nuages de gaz présents entre les étoiles, la synthèse de ces informations, obtenues sur un très grand nombre d’étoiles, permet de reconstruire la distribution en trois dimensions de ces nuages interstellaires de gaz et de poussières. Simultanément, cela permet d’identifier les « bulles » vidées de leurs grains par les vents et explosions d’étoiles massives. Je décrirai les différentes techniques tomographiques utilisées pour ces reconstitutions et comment Gaia nous ouvre les yeux en faisant apparaître avec une netteté croissante l’environnement du Soleil, et l’extension progressive aux régions plus lointaines. Je mentionnerai les perspectives liées aux futures mesures et aux travaux en cours.

Conférence proposée par Canal U, plus d’info sur le site de Canal U




Leave a Reply

Your email address will not be published.


Comment


Name

Email

Url